Powerpoint, éviter les pièges d’une présentation ennuyante

Vous avez une présentation à faire et vous souhaitez vous démarquer et avoir un impact sur votre auditoire?  Oubliez Powerpoint.

Powerpoint est une béquille derrière laquelle les gens se donnent confiance. Rappelez vous de la dernière présentation Powerpoint à laquelle vous avez assisté. Sincèrement, avez vous été captivé? Êtes-vous demeuré attentif?

Comment réussir une présentation avec Powerpoint

Les gens sont venus vous entendre et certainement pas lire sur un écran, les notes que vous avez mis des jours à rassembler. Vous devez au contraire, connaître et maîtriser votre sujet, puis le raconter comme on raconte une histoire. N’oubliez jamais que l’œil rend les oreilles sourdes. Quand on lit votre texte sur grand écran, on ne vous écoute plus.

Voici quelques règles à connaître et à respecter pour que Powerpoint vous aide réellement.

1. Soyez la vedette

Avant même de penser à utiliser un projecteur, occupez tout l’espace. Misez sur votre personnalité, votre charisme et sur les connaissances approfondies de votre sujet pour vous imposer en tant qu’expert. N’accueillez pas les participants avec un projecteur allumé.

2. Ayez un plan

Sachez parfaitement ce que vous voulez dire, présenter, vendre. Votre présentation doit avoir un scénario et une mise en scène sans ne rien laisser au hasard. Connaissez votre présentation en détail ! Si le projecteur flanche, vous devez poursuivre sans problème. Surtout, évitez de toujours référer à votre document comme si vous le découvrez pour la première fois…

3. Dès le début, résumez-vous en 2 minutes

Cette courte période est très importante. C’est à ce moment que votre auditoire décidera ou non d’être attentif à vos propos et de vous suivre. C’est à ce moment, dès le départ que vous établissez votre crédibilité. Les 2 premières minutes doivent contenir l’essentiel de votre pensée et de votre présentation. Vous devez établir en quelques phrases votre sujet. Faites une déclaration ! Par la suite, vous appuierez votre énoncé par des exemples précis, selon votre plan et scénario.

4. Powerpoint n’est pas un télésouffleur

Cessez d’y placer votre texte pour le lire à l’auditoire. Vous lisez lentement et probablement laborieusement et sans conviction. Pendant ce temps, vos participants lisent en silence, rapidement et sans vous écouter. Bref, vous les dérangez!

Pendant qu’on lit, on ne veut pas vous entendre, vous ralentissez le groupe. Powerpoint vient de vous voler la vedette! Au contraire, n’affichez qu’un titre et faites le reste du travail avec votre voix, vos connaissances, votre passion.

5. Illustrez vos propos

Profitez de pouvoir présenter des images et photographies fortes pour surprendre, faire rire, étonner, faire rêver, convaincre.

Une longue liste de points numérotés n’a rien d’intéressant. À ce compte, distribuez votre présentation et laissez partir les gens puisque vous n’avez rien à leur dire.

6. Des images de qualité

Assurez vous de présenter des images lumineuses, d’une haute résolution. Le projecteur diminue du tiers la qualité des images. Si vos images sont ternes, vos propos sembleront ternes, sans personnalité.

Les téléphones portables de votre public offrent une qualité HD, alors de grâce, un peu de respect pour votre auditoire et offrez de la qualité.

7. Étonnez votre auditoire

Ayez des images inspirantes, surprenantes, qui sortent de l’ordinaire. Tout le monde a accès à internet. Évitez de choisir les mêmes images qui circulent régulièrement sur les médias sociaux. Les participants venus vous écouter veulent du nouveau!

Surtout évitez les  »clip-art » fournis par les logiciels de traitement de texte. Après 1 minute, votre photo n’étonne plus, elle hypnotise et fait perdre le fil à votre public qui ne vous écoute plus et qui se perd dans ses pensées. Retirez-votre photo…

8. Investissez dans votre présentation

Demandez de l’aide et investissez quelques dollars pour qu’un infographiste professionnel ajoute des titres et des graphiques simples mais pertinents. Évitez les outils de mise en page  »grand public » qui donneront plutôt à votre exposé, des allures de présentation orale scolaire.

Évitez les effets inutiles et multiples, les transitions qui entrent de tous bords et de tous les côtés, en fondu ou en pixellisation. Vous êtes un professionnel, pas un élève d’école…

9. Assurez-vous que tout fonctionne

Votre image doit arriver à un moment précis. Elle doit créer un  »punch » dans votre présentation. Réglez la partie technique avant de vous présenter et répétez-vérifiez, répétez-vérifiez et répétez-vérifiez encore.

Assurez que dès l’instant où vous appuierez sur le bouton, tout fonctionnera. Rien de pire que les excuses et les problèmes techniques pour faire perdre votre fil et l’attention de l’auditoire.

10. Vous êtes la vedette et Powerpoint doit demeurer un outil

Évitez de placer l’écran en plein centre de la scène et de vous retirer sur le côté derrière un lutrin. L’expert que l’on est venu entendre n’est pas un écran ni la projection de votre texte mais VOUS !

Occupez le meilleur espace, le centre. Bougez, déplacez-vous, l’écran est secondaire et ne doit jamais vous reléguer au second plan, prisonnier de votre place derrière le lutrin.

En conclusion, n’oubliez pas que:

⦁ Votre projection détourne l’attention
⦁ La vue est un sens plus fort que l’ouïe. Quand on regarde, on écoute peu.
⦁ Des chiffres, même projetés c’est lourd

Vous aimerez aussi lire : Les indispensables d’une présentation parfaite

Découvrez les formations RouxMédia  partout au Québec, en entreprise et dans vos colloques et congrès.

Je forme et conseille les chefs d’entreprises, gens d’affaires et les communicateurs afin de les aider à obtenir un maximum d’impact et d’influence dans leurs présentations et leurs stratégies de communication et de relations publiques.

À la recherche de contenu à partager? N’hésitez pas à partager nos articles

2 réactions au sujet de « Powerpoint, éviter les pièges d’une présentation ennuyante »

  1. Yves Plouffe Réponse

    L’outil ne doit pas dépasser le présentateur. J’aime votre point ‘3.Dès le début, résumez-vous en 2 minutes. ‘ J’ajouterais un point ’11. En terminant, résumez-vous en 2 minutes. ‘ Bravo pour votre article.

    • Serge Roux Auteur ArticleRéponse

      Merci Yves Plouffe. En effet le point 11 que vous suggérez, est un  »must ». Savoir se retirer avec un résumé qui appuie toute la présentation. Le même principe que les  »stand-up comic » américain; punch-in & punch-out!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *