Parler en public, erreurs fréquentes et mythes tenaces

De nombreuses méthodes, guides et livres ont vu le jour dans les années 60-70 et ne se sont pas adaptés depuis. Malheureusement, ces outils qui relèvent de la pensée magique enseignée par des gourous millionnaires se retrouvent encore sur les rayons des librairies. Ils affichent un nouveau look mais demeurent les mêmes et ne produisent aucun résultat. Pire encore, ces méthodes nuisent à vos présentations.

Prendre la parole en public peut être un facteur de stress mais ça n’est certainement pas en continuant de propager des mythes et croyances tenaces que vous y parviendrez.

PARLER EN PUBLIC;  VRAI ET FAUX

1. Pour diminuer votre stress, imaginez votre auditoire en sous-vêtements

Réalité C’est tout simplement impossible. Vous n’y parviendrez jamais et tenter de vous concentrer à imaginer une réalité qui n’existe pas, vous rendra distrait, vous fera oublier votre présentation, votre concentration et vous décevra de ne pas y parvenir. Soyons sérieux, parler et imaginer une scène visuelle complètement différente de votre sujet est IM-POS-SIBLE!
Allez, on demeure habillé, on apprécie ces gens attentifs et on livre la marchandise.

2. Évitez de regarder les gens, fixez vos yeux au fond de la salle, par-dessus les têtes

Réalité Les gens sont venus vous entendre et veulent que vous leur parliez, et non pas que vous fassiez semblant qu’ils n’existent pas! Nous trouvons louches, les gens qui ne nous regardent pas directement quand ils nous parlent. Alors pourquoi le faites-vous? Regarder les gens, une personne à la fois crée un lien sécurisant. Il est plus facile de s’adresser à une personne qu’à tout un groupe. Alors, adressez-vous à plusieurs personnes en les gagnant un à un, au hasard sans plan établi. Pas besoin de fixer votre interlocuteur, mais croiser son regard montrera que vous avez un intérêt pour sa présence.

3. Il n’y a aucune raison d’être nerveux, tout se passe dans votre tête

Réalité Rien de plus faux. Toutes les raisons sont bonnes pour être nerveux. Mais elles ne doivent pas être un empêchement à votre présentation. En fait, votre confiance doit faire l’équilibre avec votre nervosité. Le malaise ressenti est presque essentiel afin de vous garder vivant, actif et motivé à réussir.

Votre bonne préparation et un plan de  »livraison » vous permettront de réussir. Même après 33 années de radio et de télévision et de conférence de formation, j’éprouve encore de la nervosité, peu importe la taille du groupe, quand vient le temps de parler en public. Mais la satisfaction remplace rapidement la nervosité une fois que je me lance.

4. Pour diminuer le stress, ne regardez pas la salle avant de débuter votre présentation

Réalité Au contraire, imprégnez-vous de son énergie et évitez les surprises quand vous prendrez connaissance du nombre de participants en prenant place.

Une bonne façon de briser la glace est même d’accueillir les participants en vous plaçant à la porte, en offrant une poignée de main et en vous présentant. La glace est désormais brisée, tout le monde vous connaît, un premier contact sympathique est établi avec chaque participant. Au moment de prendre la parole, vous verrez combien votre stress et la crainte du jugement auront diminué.

5. Débutez votre présentation par une blague

Réalité NON ! Vous n’êtes pas humoriste et les gens venus vous entendre ne s’attendent pas à un spectacle d’humour. Faire rire est un art. Rater une blague c’est comme débouler un escalier. Ça attire toute l’attention de façon bruyante et ça crée un malaise. Personne ne veut ça.

On se rappellera du malaise de votre gag raté bien plus que de la pertinence de vos propos. Soyez vrai, sincère et au fil de votre présentation, la légèreté et la répartie qui crée des occasions drôles viendront naturellement.

6. Évitez de bouger et demeurez calme

Réalité Au contraire, les gens passionnés utilisent les mains, les expressions du visage, ils avancent vers les gens à qui ils s’adressent, ils s’emportent, tout leur corps communique leur passion. L’auditoire est passif alors faites en sorte qu’il y en ait au moins un de vivant, VOUS! Vos déplacements créent du rythme et de la vie. Si votre public demeure trop passif, il aura le temps de penser à autre chose et oubliera que vous lui parlez.

7. Pour vous sentir en sécurité, apprenez votre texte par cœur

Réalité C’est la meilleure façon d’avoir un trou de mémoire paralysant. Dès qu’un mot vous fera faux bond, vous paniquerez et serez incapable de le remplacer par un synonyme. En fait, vous en oublierez aussi où vous en êtes rendu et tout le reste de votre texte.

On apprend et on se souvient davantage des idées que des détails. Assurez-vous de connaître votre sujet à fond, ayez un plan, un scénario, un ordre dans lequel vous allez le faire connaître. Mais de grâce, évitez de tout mémoriser. Vos notes doivent vous guider et non pas devenir un conte que vous lisez mot à mot, à des enfants venus vous entendre.

8. Préparez un diaporama Powerpoint très détaillé  (voir l’article à ce sujet)

Réalité Les diaporamas sont ennuyants et toujours trop chargés. La plupart des présentateurs lisent mot à mot le contenu de leur présentation qu’ils projettent sur un écran. Or, les participants peuvent lire encore plus rapidement ce que vous leur lisez laborieusement à voix haute.

Ils sont venus vous entendre parler. Au lieu de ça, vous leur faites lire votre propre texte sur un écran. Besoin quand même d’un diaporama? Alors, ne placez qu’un titre, une image, une idée. Le reste, c’est à vous de l’expliquer, de le raconter et de le faire vivre.

9. Répétez comme un mantra « Je ne suis pas nerveux, je suis parfaitement à l’aise »

Réalité Pourquoi nier la réalité, vous êtes nerveux un point c’est tout. Même si vous répétez que vous ne l’êtes pas, ça ni changera rien et vous ne parviendrez pas à vous convaincre du contraire.

Un mensonge, même répété  »ad nauseam » ne se transforme pas en vérité. Mieux vous maîtrisez votre sujet et moins la nervosité aura le pouvoir de vous décourager.

10. J’ai de l’expérience et je fais toujours de bonnes présentations

Réalité Vous vous dirigez tout droit dans le mur. Aimer prendre la parole en public et avoir le talent pour y parvenir ne garantissent pas toujours le succès. Le succès vient avec l’effort. Révisez votre présentation, maîtrisez les éléments clés, ayez un plan, un scénario de présentation.

Votre talent peut vous sauver des situations délicates, des imprévus et des inconforts. Même aussi bon que vous l’êtes, si vous n’avez rien à dire, aucun contenu intéressant, les gens s’en apercevront rapidement et vous laisserez une mauvaise impression qui entachera l’idée qu’ils se faisaient de vous.

Découvrez les formations RouxMédia  partout au Québec, en entreprise et dans vos colloques et congrès.

Je forme et conseille les chefs d’entreprises, gens d’affaires et les communicateurs afin de les aider à obtenir un maximum d’impact et d’influence dans leurs présentations et leurs stratégies de communication et de relations publiques.

À la recherche de contenu à partager? N’hésitez pas à partager nos articles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *