Retenir rapidement l’attention lors d’une présentation

La réussite de votre prise de parole en public ou de votre présentation repose sur la même règle que lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois; tout se joue dès les premiers instants. La communication est avant tout une affaire de perception.

Si vous perdez l’attention de votre auditoire dans les 2 premières minutes, il vaut mieux remballer votre matériel et rentrer chez vous, ça ne passera pas!

Retenir l’attention au départ

1. De l’attitude pas des excuses

Plusieurs se présentent en s’excusant d’être là avant même d’avoir débuté.  »Je suis désolé d’interrompre votre repas ».  »Vous m’excuserez de ne pas être très habile pour parler devant un groupe. »  »Je sais que c’est long et que vous avez hâte de rentrer… » Cessez de transmettre votre malaise et attaquez!

Démontrez votre plaisir à partager vos connaissances, votre message. Souriez, parlez avec assurance d’une voix forte et n’hésitez pas à interrompre la salle. Votre position devant le groupe vous confère ce droit et personne ne vous en voudra. Au contraire on s’attend à ce que vous le fassiez et que vous soyez en contrôle.

L’attitude de l’enfant qui s’excuse d’avoir renversé un verre de lait en attendant d’être réprimandé n’a rien d’un leader de qui on veut apprendre!

2. Créez une réaction en posant une question

Saluez la salle, présentez-vous, annoncez votre sujet et combien de temps vous y consacrerez puis modifiez rapidement votre ton et posez une question qui demandera leur attention.

 »Bonjour, mon nom est Serge Roux et au cours des 40 prochaines minutes, je vais vous donner les meilleurs trucs pour vos présentations. Est-ce que tout le monde m’entend bien? À l’arrière ? Ici devant ça va, ça n’est pas trop fort ? »

Ça y est, ils sont désormais avec vous, maintenant rapidement vous devrez conserver leur attention et les nourrir…

3. Ne perdez pas de temps, entrez dans l’action

Inutile de dire combien vous être heureux d’être là. Évitez les remerciements, les salutations protocolaires. Votre crédibilité sera encore plus grande si vous ne perdez pas de temps. Le sujet, c’est ce qui compte le plus alors attaquez!

Faîtes une affirmation puissante. C’est à partir de votre affirmation que vous développerez le sujet et chacun voudra connaître vos explications, votre raisonnement. Évitez surtout d’introduire votre introduction déjà trop longe.

Marcher sur la pointe des pieds, gardez ça pour tard le soir quand vous rentrez discrètement à la maison.

4. Mémorisez vos premières phrases

Pendant les 30 premières secondes, votre cerveau perd le contrôle et la nervosité (même lorsqu’elle est contenue) occupe un grand espace. Après vous être présenté, dites les quelques phrases d’introduction que vous avez apprises et mémorisées. Rapidement, vous reprendrez le dessus et vous poursuivrez sans ne plus jamais perdre le fil.

Vos lignes d’ouverture doivent être puissantes et significatives. Elles vous garantiront de conserver l’attention de chacun et propulsera votre confiance au maximum pour le reste des minutes à venir.

Les 4 points énoncés ci-haut ne devraient pas prendre plus de 2 minutes. Vous disposez de 2 minutes pour établir votre position, votre crédibilité, la pertinence de votre sujet et vous assurer que le groupe tout entier est prêt à vous écouter avec attention et participation.

Si vous ratez ces 2 minutes, le reste de votre présentation ressemblera à l’éternité. Et comme disait Kafka;  « L’éternité c’est long… surtout vers la fin. »

Découvrez les formations RouxMédia  partout au Québec, en entreprise et dans vos colloques et congrès.

Je forme et conseille les chefs d’entreprises, gens d’affaires et les communicateurs afin de les aider à obtenir un maximum d’impact et d’influence dans leurs présentations et leurs stratégies de communication et de relations publiques.

À la recherche de contenu à partager? N’hésitez pas à partager nos articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *